lundi 7 septembre 2020

inauguration de "Salut de loin" et du chemin des sculptures


Approchez vous mesdames et messieurs, non pas plus, pas trop près.
(extraits de mon discours)

Nous inaugurons aujourd’hui le chemin des sculptures avec ce personnage que j’ai eu le plaisir de réaliser. Première station d’un parcours qui d’année en année s’enrichira de nouvelles œuvres.
Lorsqu’André Dion m’a demandé de lui proposer une idée pour créer un chemin de sculptures sur le sentier du Sonmiré,  j'ai eu envie d’utiliser la pierre de Ferrals.
Je lui ai proposé d’inviter chaque année un sculpteur ou une sculptrice  sur ce sentier où, témoins de notre époque, ils en parleront à leur façon en utilisant, au moins en partie, la pierre de Ferrals. Les sculptures  bien que de styles différents  formeront une œuvre collective.

  Quand je me suis installé dans l’Aude, en 1998, j’ai découvert la pierre de Ferrals (ou pierre de lègnes) que l’on trouve dans presque toutes les maisons anciennes de Fabrezan et des villages alentour. Cette pierre très particulière avec ses nombreux trous, un travertin formé dans une roselière, fait partie du patrimoine.

Ce petit sentier escarpé autour de notre dame de la consolation se prête bien à une marche méditative. C’est un lieu chargé d’Histoire et de spiritualité. Chaque sculpture rencontrée, sera une étape sur le chemin,  comme un cadavre exquis  minéral et proposera une réflexion  au promeneur. 

Loin de l’art contemporain et de ses discours absconds, j’aimerai retrouver l’esprit de la sculpture médiévale.  L’esthétique narrative des chapiteaux historiés, la sculpture naïve du tailleur de pierre du Moyen- Âge. Plus qu’une exposition permanente  en plein air, ce chemin des sculptures sera une œuvre globale dont les sculptures, figuratives ou non, auront toutes un lien entre elles car elles raconteront une histoire,  l’histoire de notre époque, celles des années 2020, pour les archéologues du futur.

Cette année, difficile de parler d’autre chose que de ce virus et d’une de ses conséquences, la distanciation sociale.
 Ce chemin des sculptures commence avec un personnage qui salut les visiteurs de loin, comme nous nous saluons maintenant, dans un geste de paix.
A moins qu’avec son air naïf et tranquille il nous hèle, nous invite à parcourir ce chemin ?
 Il peut aussi représenter celui qui préfère rester loin des hommes et leur adresse un signe de la main, se tenant à distance de la folie de ce monde.


Salut de loin



Transport et installation de "Salut de loin"

Mise en place de ma sculpture à Fabrezan derrière notre dame de la consolation.